Portrait Fine Art

Aujourd’hui je vous présente 3 portraits travaillés sur l’aspect Fine Art
Un travail personnel que j’ai eu coeur à travailler pour le plaisir de découvrir un peu plus mon logiciel de retouche, le célèbre photoshop.
Pas d’action ou filtre tout près, j’ai tatonné, essayé, cherché… et c’était plutôt chouette finalement.

Qu’est-ce que le fine art ?
Tout simplement l’aspect l’artistique d’une photo retravaillée, il n’y pas 1 seule façon de pouvoir définir une oeuvre fine art

La définition de fine art n’englobe pas une seule façon de traiter la photo bien au contraire, cela se trouve très étendu et permets à tout les graphistes et photographes voulant produire des photos de cette tranche, d’assumer leur patte, leurs envies et leurs styles.
Le traitement artistique d’une photo sur travail personnel est souvent bien loin des choses que l’on propose à nos clients 😉 c’est une bonne façon de sortir de notre zone de confort, de découvrir différent aspect de la retouche et de la photo en général

Ces photos ont été traitées sur un souvenir d’enfance et non pas dans le but de copier telle ou telle photographe, soyons originaux et assumons nos propres créations en sortant du clonage post formation comme on le voit trop souvent. Ca plaira à certains, d’autres détesteront, mais qu’importe du moment qu’on ne travaille pas dans le but de récolter des like et l’approbation de tous.

Pour la petite histoire, lorsque j’étais enfant et déjà très intéressée par l’image, la photographie et l’art en général, je portais mon attention sur la lumière… et j’ai un souvenir très précis d’un vieux tableau dans le couloir de l’appartement et d’un autre chez mes grands parents… un tableau de portrait d’enfant type gavroche, avec une larme coulant sur la joue, la lumière venant marquer sa peau entre des zones d’ombres franches, limites « sale » « charbonneuse »… j’étais fascinée par ces tableaux que je pouvais regarder sans m’en lasser…
Se raconter des histoires sur ce petit garçon… était il en train de pleurer avec une peau sale parce qu’il s’était battu ? ou avait il été battu ? on encore était-ce juste la lumière qui contrastait autant sa peau… autant de question que pouvait se poser une gamine de 7/8ans…

Evidemment ma série actuel n’est pas aussi tristoune, mais j’y ai mis cet esprit de souvenirs qui me parle tant…

Je n’ai pas vocation a proposer ce type de séance, à moins que la demande m’en soit faite directement.

2020 sera l’année ou je vous exposerai un peu plus l’artistique personnel… tout en continuant bien évidemment à vous proposer ce que je fais pour vous au quotidien